Sign@l - Un marché sans économistes ? : La planification et l'impossible émergence d'une science économique européenne (1957-1967)

Contenu de l'article

Titre

Un marché sans économistes ? : La planification et l'impossible émergence d'une science économique européenne (1957-1967)

Auteur Hugo Canihac
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 69, no 1, février 2019 L'archive européenne
Rubrique/Thématique
L'archive européenne. Pour une sociohistoire renouvelée des formes de connaissance de l'Europe
Page 95-116
Mots-clés (matière)construction européenne expertise histoire intégration économique marché commun politique commune politique économique sciences économiques
Mots-clés (organismes)Union européenne - U.E.
Résumé La contribution des savants à la construction européenne a fait l'objet d'un intérêt nouveau ces dernières années. Mais, si le rôle des juristes dans la production de formes de connaissance de l'Europe a été mis en évidence, la contribution des économistes semble étrangement limitée durant les premières années d'existence du Marché commun. C'est ce paradoxe d'un savoir économique qui ne « vient pas » au Marché commun qu'interroge cet article. Nous étudions pour cela les mobilisations, au début des années 1960, d'un collectif évoluant entre science économique et politique pour faire exister une « programmation économique communautaire ». Nous avançons que la difficulté à produire un savoir reconnu comme « scientifique » est une raison importante de la faiblesse de leur entreprise. Il s'agit alors de souligner la tension à laquelle est confrontée toute entreprise de mobilisation de la science (économique) dans le jeu politique : le succès des revendications d'un gouvernement « scientifique » dépend de la capacité de ses partisans non seulement à enrôler la science, mais aussi à stabiliser une distinction entre le savant et le politique.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais A MARKET WITHOUT ECONOMISTS?. MARKET PLANNING AND THE IMPOSSIBLE EMERGENCE OF EUROPEAN ECONOMICS (1957-1967)The contribution of academics to European integration has attracted renewed interest in recent years. But while the role of jurists has been frequently highlighted with regard to the production of forms of knowledge, the contribution of economists seems surprisingly limited during the early years of the Common Market. This article investigates the paradox of a form of economic knowledge that doesn't “come“ to the Common Market. In this regard, we shall study the mobilisation, in the early 1960s, of a collective of economists and politicians who promoted European economic planning. We argue that the difficulty of producing economic knowledge that is recognised as “scientific“ is an important explanation for their relative failure. It is therefore necessary to emphasise the obstacle faced by any attempt at exploiting (economic) science in politics: the success of a “scientific government“ not only depends on the ability of its advocates to call on science, but also to establish a stable distinction between science and politics.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_691_0095 (accès réservé)