Sign@l - Djamaa El Djazaïr, une nouvelle dimension idéologique pour la baie d'Alger

Contenu de l'article

Titre

Djamaa El Djazaïr, une nouvelle dimension idéologique pour la baie d'Alger

Auteur Ouassim Chemrouk, Jean-François Robert
Mir@bel Revue Maghreb-Machrek
Numéro no 237-238, 2018/3-4 Un Maghreb qui se cherche
Rubrique/Thématique
Dossier - Un Maghreb qui se cherche
Page 35-52
Résumé La mosquée Djamaà El Djazaïr est un des projets emblématiques sur la baie d'Alger ; un projet qui illustre le recours des politiques aux projets de prestige pour affirmer leur idéologie et influer sur l'écriture de l'identité de la ville. A l'instar d'autres grands projets à travers le monde tels le musée du Louvre à Paris, la mosquée Hassan II à Casablanca et la tour Capital Gate à Abu Dhabi, ce projet s'inscrit dans une pratique assez récurrente des politiques qui aspirent à une certaine pérennité et une affirmation de leur rôle en tant qu'artisans de nouvelles icones.Djamaà El Djazaïr tire sa légitimité d'une prétention à refléter une certaine identité nationale dans un monde postmoderne mondialisé, où plus que jamais l'image et la communication sont au centre de l'écriture des identités. Il illustre le malaise qui caractérise les sociétés maghrébines actuelles en quête d'une certaine authenticité longtemps mise à mal par les colonisations successives ainsi que par des déséquilibres socio-économiques et politiques.En effet, en tant qu'élément incontournable du paysage urbain en pays d'Islam, la mosquée constitue à travers son architecture un moyen d'expression de l'évolution des identités culturelles locales. Le projet de Djamaà El Djazaïr est donc l'occasion de réaliser une œuvre originale, expression d'une identité culturelle réappropriée. Il s'agira dans cet article d'investiguer le contexte d'émergence du projet, d'en identifier les enjeux et les impacts sur un territoire lui-même emblématique, celui de la baie d'Alger.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Djamaa El Djazair a new ideological dimension for the Bay of Algiers
The Djamaà El Djazaïr mosque is one of the emblematic projects on the Bay of Algiers : a project which illustrates how politicians have recourse to projects of prestige to affirm their ideology and influence how the city's identity is formed. Like other grand projects across the world such as the Louvre museum in Paris, the Hassan II mosque in Casablanca and the Capital Gate tower in Abu Dhabi, this project is part of a quite recurrent practice of politicians who aspire to a certain longevity and an affirmation of their role as creators of new icons.The legitimacy of Djamaà El Djazaïr comes from its pretention to reflect a certain national identity in a globalised postmodern world, where more than ever image and communication are at the core of forming identities. It illustrates the unease that characterises North African societies today as they search for a certain authenticity which was for a long time jeopardised by successive colonisations as well as by socio-economic and political imbalance.Indeed, as an inescapable element of the urban landscape in the land of Islam, the mosque, by its architecture, constitutes a means of expressing the evolution of local cultural identities. The Djamaà El Djazaïr project then is an opportunity to produce an original work, the expression of a reappropriated cultural identity. This article will investigate the context of the emergence of the project, identify the stakes and the impact on a territory which is itself emblematic, the Bay of Algiers.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MACHR_237_0035 (accès réservé)