Sign@l - Les ressorts socio-économiques de l'insécurité dans le sud tunisien

Contenu de l'article

Titre

Les ressorts socio-économiques de l'insécurité dans le sud tunisien

Auteur Hamza Meddeb
Mir@bel Revue Maghreb-Machrek
Numéro no 237-238, 2018/3-4 Un Maghreb qui se cherche
Rubrique/Thématique
Dossier - Un Maghreb qui se cherche
Page 53-60
Résumé L'insécurité croissante dans le Sud Tunisien depuis la révolution – et aggravé par la crise Libyenne et le jihadisme – a considérablement transformé cet espace autrefois paisible. Les populations sont désormais prises entre l'enclume des trafics et des incursions jihadistes et/ou criminelles et le marteau du contrôle policier et militaire. L'énorme flux de réfugiés libyens – jusqu'à une date récente – ayant contribué à la confusion. Qui plus est, les difficultés socio-économiques sont venues s'ajouter aux risques sécuritaires pour entretenir, depuis 2011, une situation d'instabilité que les dispositifs de militarisation des zones frontalières, mis en place depuis 2015, ne semblent pas prêts à maîtriser de sitôt. La population est donc contrainte de jouer un jeu compliqué pour sa survie où rejet de l'Etat, absence d'Etat et demande d'Etat se conjuguent de façon pas forcément contradictoire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The socio-economic motives of the insecurity in southern Tunisia
The increasing insecurity in southern Tunisia since the revolution – worsened by the crisis in Libya and jihadism – has considerably transformed this previously peaceful area. The population is now caught between the rock of trafficking and jihadist and/or criminal incursions and the hard place of police and military control. The enormous stream of Libyan refugees – until recently – has contributed to the confusion. Moreover, socio-economic difficulties have added to the security risks and, since 2011, have maintained a situation of instability that the measures to militarise the border zones, set up in 2015, seem unable to overcome any time soon. The population, therefore, is obliged to play a complicated game to survive in which rejection of the State, absence of the State and demands of the State come together in a way which is not necessarily contradictory.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MACHR_237_0053 (accès réservé)