Contenu de l'article

Titre La geôle de Saint-Denis : utopie carcérale et lobby esclavagiste à la Réunion sous le Premier Empire
Auteur Bruno Maillard
Mir@bel Revue Annales historiques de la Révolution française
Numéro no 395, janvier-mars 2019 Des Antilles aux Indes orientales, la Révolution française et la question coloniale
Rubrique / Thématique
Articles
Page 57-79
Résumé À La Réunion, les esclaves reconnus coupables d'infractions par les tribunaux de droit commun, extraordinaire ou domestique sont couramment sanctionnés depuis le milieu du XVIIIe siècle par des peines d'emprisonnement. Afin de respecter les dispositions de la législation pénale relative à l'encadrement des détenus dans les établissements carcéraux, le gouvernement local s'engage dans une réorganisation des prisons de la colonie sous le Premier Empire. Toutefois, les forces d'inertie coloniale neutralisent la dynamique réformatrice en cours afin de préserver les valeurs de la société esclavagiste.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The prison of Saint-Denis : Utopia and Slave Lobby in La Reunion under the First Empire
On Réunion Island, ever since the middle of the eighteenth century, slaves found guilty of breaking the law by ordinary, extraordinary, or domestic courts were sentenced to imprisonment. To comply with the terms of the criminal legislation for the incarceration of prisoners, the local government undertook a reorganization of the prisons in the colony under the First Empire. But different sources of inertia at work in the colonies did much to compromise this reforming program in order to preserve many of the values of slave society.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AHRF_395_0057 (accès réservé)