Sign@l - L'objectivité sous contrôle : analyse d'une évaluation randomisée de programmes d'accompagnement des demandeurs d'emploi

Contenu de l'article

Titre

L'objectivité sous contrôle : analyse d'une évaluation randomisée de programmes d'accompagnement des demandeurs d'emploi

Auteur Claire Vivés
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro vol. 60, no 1, 2019
Rubrique/Thématique
Varia
Page 71-92
Mots-clés (organismes)Agence nationale pour l'emploi - A.N.P.E. UNEDIC
Mots-clés (matière)évaluation politique de l'emploi politique publique sociologie du travail
Mots-clés (géographie)France
Résumé À partir de l'étude approfondie d'un cas d'évaluation randomisée de deux programmes d'accompagnement renforcé de demandeurs d'emploi, cet article interroge l'objectivité de cette méthodologie d'évaluation et ses effets sur la conduite de l'action publique. Nous étudions les différentes phases de cette évaluation (de son élaboration à l'usage des résultats en passant par leur production) en les analysant au regard des logiques institutionnelles à l'œuvre au moment où les dispositifs évalués se déploient. Parce que ces résultats d'évaluation ne sont pas une mesure mais le produit de conventions et parce qu'en réagissant à l'évaluation les acteurs transforment l'objet observé, ceci conduit à relativiser l'objectivité de la randomisation. L'analyse de l'usage partiel et partial des résultats permet de documenter les ressorts de la légitimation de l'action publique par les chiffres.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Objectivity under scrutiny: Analysis of a randomized controlled trial of job-seeker support programs in FranceThis article examines the objectivity of this method of evaluation and its effects on public policy management. I study the different phases of the trial (from its design to the results it produced and how these were used) and analyze them in light of the institutional logics at play when the programs were implemented. Given that these results are not a measure but a product of conventions and given that, as they react to the evaluation, the actors involved transform the object being observed, the objectivity of randomization is in fact shown to be relative. Analyzing how the results were used partially, in both senses of the term, offers evidence of the ways in which quantitative data are used to legitimate public policy.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFS_601_0071 (accès réservé)