Sign@l - Pratiques spatiales au nord-ouest du Zimbabwe : revendications, occupations et résistances

Contenu de l'article

Titre

Pratiques spatiales au nord-ouest du Zimbabwe : revendications, occupations et résistances

Auteur Zénaïde Dervieux
Mir@bel Revue L'Espace Politique
Numéro no 37, 2019/2 Luttes de territoire
Rubrique/Thématique
Luttes de territoire : enjeux spatiaux et représentations sociales
Résumé Aux confins frontaliers du Zimbabwe, dans le district de Hwange, les habitants des aires communales ont été expulsés de leurs terres ancestrales pendant la colonisation à des fins de production agricole et de conservation de la nature. Les inégalités spatiales qui ont résulté de cette histoire violente ont persisté, après l'indépendance, sous d'autres formes. À partir d'un terrain ethnographique conduit pendant onze mois entre 2017 et 2019 au sein de villages avoisinant le Parc national de Hwange, l'article interroge les moyens par lesquels les groupes sociaux marginalisés du district initient des formes de négociations, d'arrangements et de résistance face aux appropriations foncières étatiques et privées du siècle dernier (confiscation des terres par les différents régimes et accaparement par l'élite au pouvoir). L'analyse repose sur trois expériences microlocales à partir desquelles sont décryptées les représentations et les pratiques spatiales des villageois telles qu'appréhendées dans leur quotidien et leur vécu. L'argumentation postule qu'en situation autoritaire, ces expériences de l'espace, que seuls des matériaux empiriques collectés sur le temps long permettent de renseigner, sont autant de voies empruntées pour contester des inégalités criantes d'accès au foncier.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais On the edge of Zimbabwe, in the Hwange district, inhabitants of the communal areas were expelled from their ancestral lands during colonization for agricultural production and nature conservation purposes. The spatial inequalities that ensued from this violent history persist after independence in other forms. Based on ethnographic fieldwork conducted for eleven months between 2017 and 2019 in villages surrounding Hwange National Park, this article questions how marginalized social groups in the district initiate forms of negotiation, arrangement and resistance to the state and private land appropriations of the last century (confiscated lands by previous regimes and land-grabbing by the ruling elite). Three microlocal experiences allow this research to analyze and decode the spatial representations and practices of the villagers as understood in their daily lives. The argument postulates that in an authoritarian situation, these spatial experiences, informed by empirical materials collected over time, constitute a means of contesting glaring inequalities in access to land.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/espacepolitique/6202