Contenu de l'article

Titre De la radicalisation violente à la reconstruction du lien. L'accompagnement thérapeutique de Jeanne et de sa famille
Auteur Sébastien Dupont, Julie Rolling, Rabhia Senouci, Guillaume Corduan
Mir@bel Revue Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux
Numéro no 63, 2019/2 Radicalisation & Famille
Page 121-138
Résumé Nous présentons dans cet article une étude de cas portant sur l'accompagnement thérapeutique d'une jeune femme radicalisée (Jeanne, dix-huit ans) et de sa famille. Cette prise en charge illustre le fonctionnement de notre dispositif, le Réseau VIRAGE (Violence des Idées, Ressources et Accompagnement en Grand Est), porté par la Maison des Adolescents de Strasbourg. Nous développons en détail l'accompagnement de Jeanne et de sa famille : le parcours de la jeune femme, nos hypothèses de travail (qu'elles portent sur le fonctionnement psychologique de Jeanne, sur la qualité des liens d'attachement dans la famille ou sur la dynamique intergénérationnelle), les prises en charge mises en place et l'évolution clinique générale. Cette monographie montre la nécessité d'une approche pluridisciplinaire de la radicalisation et l'importance d'intégrer la thérapie familiale à la prise en charge des jeunes concernés par ce phénomène.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From violent radicalization to the reconstruction of family bonds. The therapeutic approach of Jeanne and her familyIn this article, we present a single case study of the therapeutic follow-up of Jeanne, a 18 years old radicalized woman, and her family. This therapy illustrates the methods used by the VIRAGE network (Violence of Ideas, Resources and Support in “Grand East” of France), which is led by the multidisciplinary team of Strasbourg's « House of Teenagers », a primary care centre for any adolescent issues (11-25 years). We develop in detail Jeanne's and her family‘s therapy over a one-year period: her personal and family background, early childhood and adolescent life events, our working hypothesis (regarding Jeanne's psychological functioning, the quality of attachment patterns within the family, the intergenerational dynamics), the different therapeutic set-ups and finally the general clinical outcome. This case study emphasizes the need for a multidisciplinary approach of the radicalization issue, and the importance of family therapy in managing young people affected by this phenomenon.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CTF_063_0121 (accès réservé)