Sign@l - Saisir la position sociale des ménages : une approche par configurations

Contenu de l'article

Titre

Saisir la position sociale des ménages : une approche par configurations

Auteur Joanie Cayouette-Remblière, Mathieu Ichou
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro vol. 60, no 3, 2019
Rubrique/Thématique
Varia
Page 385-427
Mots-clés (matière)catégorie sociale catégorie socioprofessionnelle classe sociale enquête ménage profession situation sociale sociologie
Mots-clés (géographie)France
Résumé Cet article propose une approche originale pour appréhender la position sociale des ménages, susceptible d'améliorer la description et l'explication sociologiques de nombreux objets d'étude. Cette approche configurationnelle, qui repose sur l'usage successif d'analyse géométrique des données et de classifications, permet de prendre en compte à la fois plusieurs membres d'un ménage et plusieurs dimensions de la stratification sociale. Elle est appliquée à deux enquêtes nationales représentatives : « Trajectoires et origines » (TeO, Ined/Insee, 2008) et le « Panel d'élèves entrant dans le secondaire en 2007 » (DEPP-MEN). En plus des variables classiques comme la profession ou le niveau d'éducation, les configurations construites mettent en évidence le poids des variables résidentielles, ainsi que le rôle de la situation familiale et de l'origine migratoire dans la différentiation sociale des ménages. Pour finir, l'article démontre que les configurations ont un pouvoir explicatif supérieur à celui des approches classiques de la position sociale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Capturing household social position: a configurational approach
This article presents an original method for capturing household social position, a configurational approach likely to improve sociological description and explanation of a number of points in this research area. The method consecutively uses geometric data analysis and classification, making it possible to account at once for several household members and several social stratification dimensions. We applied it to two French nationwide representative surveys: Trajectories and Origins (Trajectoires et origines or TeO, Ined/Insee 2008) and a panel survey of students starting secondary school in 2007 (Panel d'élèves entrant dans le secondaire en 2007, DEPP-MEN). In addition to classic variables like occupation or educational attainment, the configurations thus constructed bring to light the impact of residential variables on social differentiation of households together with the role played by family situation and migration origin. The article concludes by showing that configurations have stronger explanatory power than classic approaches to social position.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFS_603_0385 (accès réservé)