Sign@l - Masculinités des hommes réfugiés rohingyas en Malaisie : le rôle des violences de genre

Contenu de l'article

Titre

Masculinités des hommes réfugiés rohingyas en Malaisie : le rôle des violences de genre

Auteur Élodie Voisin
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 85, 2018/1 Les violences de genre
Page 91-107
Résumé À travers l'étude des violences de genre en contexte de migrations forcées, parmi les Rohingyas de Birmanie réfugiés en Malaisie, cet article tentera de répondre à deux questions : quel rôle jouent, ici, les violences de genre dans la construction des masculinités ? En quoi les travaux sur la militarisation peuvent-ils être utiles ? En Malaisie, second pays de destination pour les réfugiés rohingyas, deux formes de masculinité sont observables : une hyper-masculinité (idéalisant la violence et la misogynie) et une « masculinité du peuple » (l'immersion en Dieu et l'idée d'un peuple musulman). Ces deux formes de masculinité sont des tentatives par les réfugiés d'incarner une masculinité dans une situation de vulnérabilités sociales multiples et complexes. Cette analyse sur les violences de genre permet de rendre visibles des dynamiques militarisées, masculinisées, racialisées et genrées cachées derrière des rhétoriques nationalistes et protectionnistes.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais In this study of gendered violence within a forced migration context ­ Rohingya men refugees living in Malaysia, this article aims to answer two questions : what is the role of gendered violences on the complex, processual construction of masculinities? How the studies on militarization may help? The country of destination is Malaysia, wherein we observe two forms of masculinities : hyper-masculinity (the idealization of violence and misogyny) and «masculinity of a people » (the immersion in God and Islamic people). Both kinds of masculinity are attempts by the refugees to perform masculinity, within a situation of complex and multiple social vulnerabilities. This article on issues of gendered violence highlights militarized, masculinized, racialized and gendered dynamics behind protectionist and nationalist rhetoric.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_085_0091 (accès réservé)