Sign@l - Un logiciel libre pour lutter contre l'opacité du système sociofiscal : Sociologie d'une mobilisation hétérogène aux marges de l'État

Contenu de l'article

Titre

Un logiciel libre pour lutter contre l'opacité du système sociofiscal : Sociologie d'une mobilisation hétérogène aux marges de l'État

Auteur Sébastien Shulz
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 69, no 5-6, 2019
Rubrique/Thématique
Articles
Page 845-868
Annexes Graphiques, Tableaux
Mots-clés (matière)banque de données chercheur fiscalité impôt logiciel ministère technique numérique
Mots-clés (géographie)France
Résumé Cet article documente une mobilisation qui vise à faire de l'ensemble des informations publiques opaques et élusives qui constituent notre système sociofiscal un commun numérique ouvert à tous. Nous montrons, par rapport à la littérature, qu'il a fallu mener un véritable travail à la fois technique, cognitif et institutionnel pour constituer ce logiciel libre. Ce processus est passé par un ensemble d'épreuves que nous catégorisons. Nous concluons en faisant l'hypothèse que le cas d'Openfisca représente une expérimentation institutionnelle originale menée par des hackers politiques aux marges de l'administration sur un mode d'existence particulier de l'État vis-à-vis des communs numériques.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais FREE SOFTWARE TO TACKLE THE LACK OF TRANSPARENCY IN THE SOCIAL TAX SYSTEM - SOCIOLOGY OF A HETEROGENEOUS MOVEMENT AT THE MARGINS OF THE STATE. This article documents a project that aims to render all the opaque and elusive public information that constitutes our social tax system accessible to all, through common digital software. In relation to the existing literature, we show how it was necessary to carry out technical, cognitive and institutional work in order to develop this free software. A number of issues were encountered during the process, which we have categorized. We conclude with the hypothesis that Openfisca represents an original institutional experiment, led by political hackers at the margins of the administration, on a particular mode of existence of the State vis-à-vis common digital platforms.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_695_0845 (accès réservé)