Contenu de l'article

Titre Donald Trump aux prises avec le Congrès : un leadership en trompe-l'œil
Auteur François Vergniolle de Chantal
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 172, 2020/1 Trump
Page 111-123
Mots-clés (matière)budget de l'Etat communication congrès décret élections présidentielles évolution institutions politiques juge majorité politique nomination opinion publique parti démocrate parti républicain pouvoir législatif pouvoirs présidentiels procédure sénat stratégie politique système politique vie politique
Mots-clés (géographie)Etats Unis
Mots-clés (anthropo)Trump (Donald)
Résumé Faut-il voir dans la présidence Trump un renouveau de la « présidence impériale », dénoncée en son temps par Arthur Schlesinger ? Les postures de Donald Trump inciteraient à y voir une forme d'autoritarisme, mais cette présidence est au contraire le symptôme d'un système politique polarisé, déchiré par des clivages partisans, où l'exécutif est bien souvent bloqué dans ses entreprises. Si sous Barack Obama se sont aussi illustrées les limites du pouvoir présidentiel dans un contexte partisan polarisé, sous Donald Trump se révèle ce qui se passe quand la présidence est elle-même polarisée : elle n'est plus que l'ombre de la présidence héritée du New Deal. Dès lors, la capacité plébiscitaire du locataire de la Maison-Blanche semble se limiter à la mobilisation d'une base électorale étroite par le biais des réseaux sociaux et à la multiplication des fiats administratifs.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Should the Trump presidency be seen as a renewal of the “imperial presidency”, originally denounced by Arthur Schlesinger? Donald Trump's postures could induce some to identify them as a form of authoritarianism, but this presidency is, on the contrary, the symptom of a polarised political system torn apart by partisan divisions, in which the executive's actions are often thwarted. While Barack Obama's presidency also illustrated the limits of presidential powers in a polarised partisan context, Donald Trump's illustrates what happens when the presidency itself is polarised. It has become a mere shadow of the New Deal presidency. Henceforth, the host of the White House's plebiscitary powers seem limited to the mobilisation of a narrow electoral base through the social networks and the multiplication of administrative fiats.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_172_0111 (accès réservé)