Sign@l - Depicting Berlin's Atmospheres: Phenomenographic Sketches

Contenu de l'article

Titre

Depicting Berlin's Atmospheres: Phenomenographic Sketches

Auteur Maxime Le Calvé, Olivier Gaudin
Mir@bel Revue Ambiances
Numéro 2019 Phenomenographies. Describing urban and architectural atmospheres
Résumé Cet article, en combinant l'écriture et le dessin, s'intéresse aux atmosphères contemporaines de la ville de Berlin. Sans prétendre les saisir toutes, nous décrivons une sélection de situations sous l'angle de l'expérience sensorielle en les contextualisant avec des éléments sociologiques, géographiques et historiques. Aborder des atmosphères caractéristiques d'une ville à une certaine période de son histoire, ce n'est pas essayer d'en saisir les modes de vie : notre approche n'est donc ni sociologique ni géographique à proprement parler. À partir de quatre exemples concrets et limités, nous examinons plutôt l'hypothèse d'une fragmentation des atmosphères berlinoises, en explorant les significations ambivalentes d'une telle évaluation. La méthode est ethnographique : nos descriptions sont fondées sur l'observation directe et la confrontation de nos expériences respectives dans des lieux physiquement circonscrits par l'architecture et les formes urbaines, entrecoupés de multiples présences et interactions au cours des séquences observées. L'objectif est aussi coopératif et interdisciplinaire : le partage de nos points de vue et de nos perceptions, sans effacer les différences de perspective, enrichit mutuellement nos regards sur cette ville. Avec cette sélection très partielle d'atmosphères représentatives au cours d'un été berlinois, nous esquissons un portrait nuancé de la ville, qui n'exclut pas la critique.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais This article proposes an ethno-phenomenographic record combining writing and drawing. It examines a few contemporary atmospheres of the city of Berlin. We describe a selection of specific situations from the angle of sensorial experience and contextualize them with sociological, geographical and historical elements. Tackling some atmospheres characteristic of a city at a certain period of its history is not the same as trying to grasp the ways of living in it; therefore, our approach is neither sociological nor geographical per se. Elaborating on four specific cases and reflecting from our own perspectives, we will examine the hypothesis of a fragmentation of Berlin's atmospheres, exploring the ambivalent meanings of such assessment. The method is ethnographic: we base our descriptions on direct observation and we confront our respective experiences in places physically circumscribed by architecture and urban forms, interspersed with multiple presences and interactions during the observed time sequences. The overall objective is also cooperative and interdisciplinary: the sharing of our own points of view and perceptions through drawing, speaking and writing as processes of building an account of urban phenomena, without erasing differences in perspective. Through this very partial selection of seemingly representative atmospheres over one Berlin summer, we sketch a nuanced portrait of the city that does not exclude criticism.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/ambiances/2667