Sign@l - How atmospheres inform urban planning practice – insights from the Tempelhof airfield in Berlin

Contenu de l'article

Titre

How atmospheres inform urban planning practice – insights from the Tempelhof airfield in Berlin

Auteur Ulrike Mackrodt
Mir@bel Revue Ambiances
Numéro 2019 Phenomenographies. Describing urban and architectural atmospheres
Résumé Le sujet fondamental de la planification urbaine est l'espace urbain. Cependant, cela est rarement reflété dans la théorie de la planification. Au lieu de traiter de l'utilisation quotidienne de l'espace urbain et de sa perception atmosphérique, le discours sur la planification est dominé par les théories de l'action, qui se concentrent principalement sur les processus de communication dans la pratique de la planification. Le rôle de l'espace urbain dans ces négociations de planification est souvent négligé. En ne tenant pas compte du sentiment et de la perception du corps/sujet comme étant la base de toute perception - y compris celle des professionnels de la planification - le discours sur la planification a laissé de côté l'opportunité d'une compréhension plus complète des modes de décision au sein des processus de planification. L'article vise à combler cette lacune épistémologique en appliquant le concept d'atmosphère à l'étude de cas de l'aménagement de l'ancien aéroport du centre-ville de Tempelhof à Berlin. Il devient ainsi possible de considérer l'impact de la terminologie empruntée à Gernot Böhme « d'indiscrétion discrète » des atmosphères sur le cas controversé de l'aménagement de l'aéroport de Tempelhof. Les résultats empiriques - basés sur une méthode mixte de données d'observation et de données discursives - montrent comment la perception subjective des atmosphères de l'aéroport de Tempelhof par les responsables de la planification se traduit par des décisions de planification distinctes et controversées. Ce faisant, l'article fournit une base pour le développement des compétences atmosphériques, ce qui n'a pas été le cas jusqu'à présent dans la planification urbaine.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais The fundamental subject matter of urban planning is urban space. However, this fact is rarely reflected in planning theory. Instead of dealing with the everyday use of urban space and its atmospheric perception, planning discourse is dominated by theories of action, which primarily focus on communication processes within planning practice. The role of urban space within these planning negotiations is often overlooked. By disregarding the feeling and sensing body/subject as being the base of any perception – including those of planning professionals – planning discourse has left out the chances of a more comprehensive understanding of how planning decisions occur. The article aims to fill this epistemological gap by applying the concept of atmospheres to the case study of the planning process for the former inner-city airfield Tempelhof in Berlin. Thereby it becomes possible to consider the impact of the – borrowing Gernot Böhme's terminology – ‘unobtrusive obtrusiveness' of atmospheres on the controversial planning case of Tempelhof airfield. The empirical findings – based on interview data – demonstrate how the planners' atmospheric perception of Tempelhof airfield translates into distinctive, and more importantly, controversial planning decisions. In doing so, the article provides a basis for developing atmospheric competences, which have been absent in urban planning thus far.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/ambiances/2739