Sign@l - Atmospheres: Feeling Architecture by Emotions

Contenu de l'article

Titre

Atmospheres: Feeling Architecture by Emotions

Auteur Elisabetta Canepa, Valter Scelsi, Anna Fassio, Laura Avanzino, Giovanna Lagravinese, Carlo Chiorri
Mir@bel Revue Ambiances
Numéro 2019 Phenomenographies. Describing urban and architectural atmospheres
Résumé Qu'est-ce que l'atmosphère architecturale ? Pour répondre à cette question, nous proposons un paradoxe : pour un thème intrinsèquement vague et ambigu, nous avons forgé une définition exacte, obéissant autant que possible à des critères scientifiques. Nous avons décidé que le mot atmosphère indique un état de résonance et d'identification (sensorimoteur, émotionnel et cognitif) entre un individu et l'espace construit qui l'entoure. Les sujets humains peuvent établir un contact empathique avec l'espace inanimé lorsqu'ils déclenchent intérieurement une simulation incarnée avec certaines caractéristiques architecturales. L'atmosphère peut donc être définie, numérisée et mesurée grâce à des méthodes quantitatives capables de détecter les réponses émotionnelles, cognitives et neurophysiologiques d'individus aux configurations spatiales.L'étude exploratoire présentée tente de vérifier cette hypothèse en réalisant une expérience scientifique éclairée par les théories phénoménologiques et les théories de la cognition incarnée. Nous avons analysé l'unité spatiale du couloir en le modifiant en vingt-et-une variations. Nous avons modifié un paramètre atmosphérique potentiel à la fois, et nous avons recueilli les réponses émotionnelles des participants. Les sujets ont interagi avec des modèles tridimensionnels simulés dans la réalité virtuelle. Nos résultats démontrent que l'approche expérimentale est applicable pour évaluer la perception atmosphérique et nous suggèrent les caractéristiques architecturales qui semblent interagir avec la sensibilité empathique du percepteur (par exemple les couleurs et les matériaux) et celles qui ne le font pas (par exemple l'illumination).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais What is architectural atmosphere? To answer this question, we propose a paradox: a precise definition of the inherently vague and ambiguous concept of atmosphere that satisfies, as so far as possible, scientific criteria and methodology. We suggest that the term atmosphere, understood in an architectural context, defines a state of resonance and identification (sensorimotor, emotive, and cognitive) between an individual and their surrounding built space. Human beings can empathise with inanimate rooms when they interiorly establish an embodied simulation of certain architectural features. Thus, atmospheres might be determined, mapped, and measured through quantitative methods tracing emotional, cognitive, and neurophysiological responses of individuals to spatial conditions.The exploratory study illustrated attempts to test this hypothesis, by undertaking an experiment informed by phenomenological and embodied cognition theories. We analysed the spatial unit of the corridor, altered in twenty-one variations. We modified one potentially atmospheric parameter at a time, and collected emotional responses of participants. Subjects interacted with immersive virtual-reality settings. Our findings demonstrate that an experimental approach is applicable to evaluating atmospheric perception and suggest which architectural features seem to interplay with the empathic sensibility of the perceiver (i.e. colours and material patterns) and which ones do not (i.e. lighting qualities).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/ambiances/2907