Contenu de l'article

Titre Mutilations ou perfectionnements ? Processus de naturalisation des modifications corporelles : un regard anthropologique
Auteur Lidia Calderoli
Mir@bel Revue Droit et cultures
Numéro no 79, février 2020 Réparer les corps et les sexes
Rubrique / Thématique
Dossier: Réparer les corps et les sexes
Page 15-28
Résumé L'approche anthropologique permet de rendre compte de la variabilité de la valeur symbolique des pratiques de modifications corporelles existant dans de très nombreuses sociétés. Le développement d'une réflexion critique sur les notions employées pour interpréter les marquages corporels est ici essentiel. Il s'agit en effet d'arriver à porter un regard « décentré » et comparatif sur les opérations, en mesure de voir où une « naturalisation » est à l'œuvre. Les opérations sur le corps possèdent toujours une double valence, constructive et mutilante. Il semble donc opportun d'apprendre à percevoir, au-delà de la « naturalisation » de nos interventions sur le corps, leur double valeur. La frontière qui établit où doit se situer une pratique, parmi les « mutilations » ou parmi les « perfectionnements », semble être mobile par définition, à partir du moment où elle change selon les points de vue, internes ou externes à la société ou au groupe. Il est donc important de rappeler qu'elle varie également en fonction des situations de pouvoir ou d'hégémonie culturelle ou religieuse contingentes.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais The article shows the contribution of the anthropological approach regarding body modification practices that exist in many societies. Ethnographic exploration, highlighting the variability of the symbolic value of the practices and the development of critical reflection on the ideas used to interpret bodily markings are some of these anthropological contributions. It is a question of arriving at a «decentralized» and comparative view of operations, in order to identify where «naturalization» takes place. Body operations always have a double value, constructive and mutilating. It therefore seems appropriate to learn to recognize this double value, beyond the «naturalization» of operations on the body. The boundary between «mutilations» or «improvements» is mobile by definition, since it varies according to the point of view, whether inside or outside the society or group. It is also important to remember that this variability depends on contingent situations of power or cultural or religious hegemony.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/droitcultures/5918