Contenu de l'article

Titre The Growing Demand in Europe for Reconstructive Clitoral Surgery after Female Genital Cutting: A Looping Effect of the Dominant Discourse?
Auteur Sara Johnsdotter
Mir@bel Revue Droit et cultures
Numéro no 79, février 2020 Réparer les corps et les sexes
Rubrique / Thématique
Dossier: Réparer les corps et les sexes
Page 141-166
Résumé Quand les activistes combattent « l'excision » dans les années 1980, un fossé discursif s'est créé et persiste aujourd'hui. Les militants, les ONG, les gouvernements et certains chercheurs considèrent ces pratiques comme des mutilations, tandis que d'autres chercheurs n'ont pas adopté le nouveau terme de « mutilations génitales féminines » ou MGF et n'adhéraient pas à la perspective que ces pratiques devaient être décrites à l'intérieur d'un contexte plus large comprenant une multitude de variations. Partant de ce décalage, cet article discute la « chirurgie reconstructive clitoridienne » ou « la reconstruction clitoridienne » comme un phénomène culturel en plein essor. Utilisant le concept de « loupe grossissante » de Ian Hacking, nous montrons que la demande croissante pour la chirurgie reconstructive clitoridienne dans les pays européens doit être comprise en relation au discours dominant contre les mutilations génitales féminines. Alors que beaucoup d'équipes interdisciplinaires en Europe essayent de fournir un encadrement holistique et respectueux pour les femmes qui ont recours à la chirurgie, nous observons que ce discours hégémonique anti-FGM a des effets négatifs pour les femmes qui choisissent ou non la chirurgie.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais When activism to combat «female circumcision» gained momentum in the 1980s, a discursive gap was created that persists until today. On the one hand, campaigners, activists, governments and some scholars promoted a discourse that focused on these practices as mutilations; on the other hand, not all scholars were willing to adopt the new term (FGM, «female genital mutilation») or to drop the perspective that these practices must be described within their wider contexts, with the full variations in different settings. Starting from this gap, this article discusses «reconstructive clitoral surgery», or «clitoris repair», as a cultural phenomenon growing out of the first discursive stream. Using Ian Hacking's concepts «interactive kinds» and «looping effect», I argue that the increasing demand for reconstructive clitoral surgery in European countries needs to be understood in relation to the dominant anti-FGM discourse. While many interdisciplinary teams around Europe strive toward providing a holistic and respectful care for women requesting the surgery, I contend that the ubiquitous anti-FGM discourse has negative effects for both circumcised women who opt for surgery and those who do not.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/droitcultures/6153