Sign@l - Les "médecins-tabib", une nouvelle catégorie d'acteurs thérapeutiques en Ouzbékistan post-soviétique ?

Contenu de l'article

Titre

Les "médecins-tabib", une nouvelle catégorie d'acteurs thérapeutiques en Ouzbékistan post-soviétique ?

Auteur Sophie Hohmann
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 42, 2007 Variations
Rubrique/Thématique
Variations
Page 73
Résumé Cet article se propose de montrer comment l'héritage soviétique et les nouvelles conditions politiques, économiques et sociales qui sont celles de l'Ouzbékistan indépendant, ont fait apparaître une catégorie d'acteurs thérapeutiques particulière : les « médecins-tabib ». L'émergence de ces tradipraticiens en Ouzbékistan s'inscrit dans un contexte politique singulier où le pouvoir ouzbek tente d'institutionnaliser la médecine traditionnelle en mobilisant tout un corpus de traditions et de représentations à forte signification identitaire, au moment où le système de santé publique tente de vivre sur ses acquis soviétiques. L'analyse de la relation entre ces acteurs, le pouvoir et les individus permettra de mieux dégager les continuités qui n'apparaissent pas forcément de manière évidente quant au rôle social de la médecine traditionnelle, mais aussi quant à l'autonomie des modes de fonctionnement malgré l'intégration de l'Ouzbékistan à l'espace soviétique.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The “tabib” healers, a new category of health-care practitioner in post-Soviet Uzbekistan ? This article aims to show how the Soviet heritage and the new political, economic and social conditions that prevail in now-independent Uzbekistan have induced the emergence of a particular category of health-care practitioner : the “tabib” healer. The emergence of these traditional health-care provider in Uzbekistan is an element in a singular political context. The Uzbek powers are seeking to institutionalize traditional medicine by mobilizing a whole body of traditions and representations that carry strong identity-related significance, at the time when the public health system is attempting to live on what it had acquired under the Soviet regime. Examination of the relation between these practitioners, the powers and individuals will shed light on the continuities which do not necessarily appear clearly related to the social role of traditional medicine, but also to the autonomy of certain ways of functioning that remains in spite of Uzbekistan's long integration in the Soviet sphere.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_042_0073