Sign@l - Le drapeau rouge-vert-noir en Martinique : un emblème national ?

Contenu de l'article

Titre

Le drapeau rouge-vert-noir en Martinique : un emblème national ?

Auteur Ulrike Sander
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 42, 2007 Variations
Rubrique/Thématique
Variations
Page 181
Résumé Depuis 1995, un drapeau aux couleurs « rouge-vert-noir » flotte sur la commune de Sainte-Anne en Martinique. Ce drapeau est érigé en emblème de la nation martiniquaise par le maire souverainiste, soutenu dans cette démarche par plusieurs intellectuels martiniquais et par des militants indépendantistes. Son apposition sur le fronton de la mairie entraîna un procès durant une dizaine d'années et évoluant en véritable rapport de force entre le maire de Sainte-Anne et l'État français. Ce rapport de force, qui se joue essentiellement sur un terrain symbolique, illustre les contrariétés de la revendication nationaliste martiniquaise et se reflète par ailleurs dans les représentations populaires dont ce drapeau fait l'objet. En outre, dans le milieu des indépendantistes même, le drapeau crée des divisions, fondées notamment sur les origines historiques et la charge symbolique qu'on lui attribue, dans l'invocation d'un passé de résistance contre l'oppression coloniale. En définitive, au-delà du cercle des intellectuels et des acteurs politiques qui le revendiquent, il semble difficile, pour l'instant, de considérer le drapeau rouge-vert-noir comme symbole d'une conscience nationale martiniquaise.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The red, green and black flag in Martinique : a national emblem ? Since 1995, a red, green and black flag has been flying in the municipality of Sainte-Anne in Martinique. This flag is raised as an emblem of the Martinique nation by the separatist mayor, supported in this act by several Martinique intellectuals and by independence activists. Its installation on the pediment of the town hall provoked a court case. That lasted about ten years and developed into a tough test of strength between the mayor of Sainte-Anne and the French State. This power struggle, enacted essentially on a symbolic stage, illustrates the conflicts that accompany Martinique nationalist claims and is otherwise reflected in the popular representations of which this flag is a subject. Moreover, in the nationalist circles themselves, the flag is at the centre of divisions that are founded notably on the historical origins and the symbolic weight attributed to it, in the invocation of a past of resistance against colonial oppression. In fact, beyond the circle of intellectuals and political activists who claim it, it seems difficult, at the moment, to consider the “red, green and black” as an emblem of a Martinique national conscience.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_042_0181