Contenu de l'article

Titre Devenir « joueur compulsif » : analyse sociologique du récit de vie d'un membre des Joueurs Anonymes
Auteur Aymeric Brody
Mir@bel Revue Sciences Sociales et Santé
Numéro vol. 40, no 2, juin 2022
Page 71-94
Résumé Suivant une approche sociologique compréhensive, cet article étudie le processus par lequel une personne ayant des problèmes d'addiction aux jeux d'argent en vient à se définir comme un joueur compulsif et à accepter la maladie dont il se dit atteint. Pour ce faire, nous avons mené une enquête de terrain et une série d'entretiens approfondis avec les membres d'un groupe de Joueurs Anonymes bruxellois se réunissant régulièrement pour parler de leurs problèmes de jeu, se soutenir mutuellement dans leur perspective d'abstinence, et apprendre à vivre avec cette maladie qu'ils perçoivent comme progressive et permanente. Pour comprendre le sens de cette démarche de rétablissement et la façon dont les membres se l'approprient, nous nous sommes appuyés sur les documents de travail qu'ils utilisent lors de leurs réunions, puis focalisés sur le récit de vie de l'un d'entre eux. Chemin faisant, nous avons observé que ce récit, tel qu'il est construit par le joueur, se fonde sur une conception de la maladie cohérente avec celle du groupe, qui fonctionne a posteriori comme une trame narrative lui permettant de raconter sa trajectoire à l'intérieur du jeu et de penser la façon dont il pourrait se rétablir. En remontant le fil de son récit jusqu'à son initiation au jeu, nous avons alors cherché à saisir ce qui, de son point de vue, a pu le conduire à « devenir compulsif », inscrivant rétrospectivement son parcours en tant que joueur dans une « carrière déviante » (au sens de Becker) dont il aimerait pouvoir sortir.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Following a comprehensive sociological approach, this article proposes to study the process by which a person with gambling addiction problems comes to define himself as a « compulsive gambler » and to accept the « illness » he claims to « suffer from ». To do this, we conducted a field survey and a series of in-depth interviews with members of a group of Gamblers Anonymous in Brussels who meet regularly to talk about their « gambling problem », to support each other in their « abstinence » perspective and to learn to « live with » this illness which they perceive as « progressive » and « permanent ». In order to understand the meaning of this « recovery » process and the way in which the members appropriate it, we first used the working documents they use during their meetings, then focused on the life story of one of them. Along the way, we observed that this story, as constructed by the gambler, is based on a conception of the illness consistent with that of the group, which functions a posteriori as a narrative framework enabling him to recount his trajectory within the game and to think about the way in which he could « recover ». By tracing the thread of his story back to his initiation into gambling, we then sought to grasp what, from his point of view, could have led him to « become compulsive », retrospectively inscribing his path as a gambler in a « deviant career » (as defined by Becker) from which he would like to escape.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=SSS_402_0071 (accès réservé)