Contenu du sommaire : Armée/jeunesse : vocations, engagement et « deuxième chance »

Revue Agora débats/jeunesse Mir@bel
Numéro no 82, 2019/2
Titre du numéro Armée/jeunesse : vocations, engagement et « deuxième chance »
Texte intégral en ligne Accès réservé
  • Jeunes et engagements au travail : Une génération asyndicale ? - Sophie Béroud, Camille Dupuy, Marcus Kahmann, Karel Yon p. 7-25 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
    Les jeunes continuent à s'engager mais, parmi leurs engagements, le syndicalisme et la représentation du personnel sont peu répandus. À partir d'une enquête quantitative et qualitative sur les trajectoires d'engagement et d'apprentissage de l'activité syndicale des jeunes travailleurs, nous rendons compte des facteurs et des processus qui conduisent les jeunes à peu se rapprocher des syndicats. Nous remettons en cause l'idée reçue d'un désamour de la jeune génération envers les organisations syndicales pour montrer au contraire que les jeunes croient encore à l'action collective au travail mais sont pour partie « empêchés » d'y prendre part. Nous montrons alors quelles sont les conditions requises pour qu'un jeune travailleur franchisse ce cap en dessinant trois figures type du jeune engagé au travail.
    Young people and workplace activism
    Although young people continue to get involved, unionism and workers' representation are not common commitments. Based on a quantitative and qualitative studies on the trajectories of young workers learning and being involved involvement in union activities, we document the factors and processes that mean young people do not often turn to unions. We challenge the widespread idea of a disaffection for unionism among this generation and demonstrate that on the contrary young people do still believe in collective action in the workplace but are partly “prevented” from participating. We then show what conditions are required for a young worker to make this leap, by presenting three typical figures of the young workplace activist.
  • Des représentations lycéennes de la relégation scolaire - Typhaine Rahault p. 27-40 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
    Cet article expose comment se forment les représentations que des lycéens ont de leur propre établissement. Parmi les élèves, des variations existent selon le recrutement, les aspirations ou encore l'imminence du passage de l'examen. L'auteure dégage trois dimensions saillantes qui façonnent la représentation d'une relégation : un lycée pauvre, masculin, accueillant des déviants scolaires. Ces dimensions sont fortement dépendantes du regard des lycéens eux-mêmes sur la composition de la population scolarisée. À travers l'enquête menée pendant trois ans au lycée René-Caillé, on peut voir l'illustration de cette considération dans le surnom que les lycéens donnent à leur établissement, de façon tantôt affective tantôt amère : « René-Couille ».
    High school students' understandings of school relegation
    This article demonstrates how high school students develop representations of their own schools. Among students, these representations vary depending on recruitment, aspirations, or how close they are to an exam. The author identifies three elements that are salient in the representation of an example of relegation, in a poor, predominantly male high school that accepts deviant students. The latter are heavily dependent on the way the high school students themselves perceive the student body. During the study conducted over three years at the “René-Caillé” high school, this poor image is illustrated by the pejorative nickname that the high school students give their school, “René-Couille” [René-balls] which is both affectionate and slightly bitter.
  • Dossier. Armée/jeunesse : vocations, engagement et « deuxième chance »

    • Introduction : L'armée au miroir de la jeunesse - Laurent Besse, Christel Coton p. 41-54 accès libre avec résumé
      Des jeunesses sous uniforme : trajectoires, ressources et origines
    • Des jeunesses sous uniforme : trajectoires, ressources et origines - Christel Coton p. 55-72 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cette contribution se propose d'apporter quelques éléments de cadrage susceptibles de renseigner le lecteur sur l'institution militaire, ses missions, ses membres et les perspectives qu'elle offre à celles et ceux qui rejoignent ses rangs, notamment parmi les plus jeunes. Tout d'abord, les évolutions récentes des missions et des configurations institutionnelles des armées sont mises en perspective avec les nouvelles configurations d'emploi et d'engagement qu'elles ont dessinées pour les jeunes amenés à souscrire un contrat d'engagement depuis le début des années 2000 et la professionnalisation des armées. Ce sont ensuite les principales caractéristiques professionnelles, sociales et scolaires des jeunes engagé·e·s dans les armées qui sont données à voir à travers la mobilisation des rares données statistiques existantes.
      Young people in uniform: trajectories, resources and backgrounds
      This article aims to provide background information for the reader on the military institution, its objectives, its members, and the perspectives that it provides for those who join its ranks, particularly amongst the young. Firstly, recent evolutions in the institutional configurations and objectives of the military are put into perspective with the new configurations for employment and service they provide for young people who have signed service contracts since the professionalization of the military in the early 2000s. It then examines the primary professional, social, and educational characteristics of young recruits through an analysis of the rare statistical data available.
    • Les équipages de la marine : des jeunesses sur le pont - Julie Verger, Benoît Delacour p. 73-88 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Avec un âge moyen des recrues de 33 ans, la Marine nationale représente, par sa taille et ses spécificités propres, un objet de recherche sociologique pertinent pour questionner le thème de la jeunesse dans les armées. Elle est constituée de jeunesses aux profils sociaux et scolaires diversifiés, qui coexistent et évoluent dans des environnements à la fois clos et cloisonnés. Grâce à des données et des enquêtes produites en interne, cet article présente la diversité des profils et des motivations des jeunes femmes et hommes qui s'engagent dans cette institution. Les auteur·e·s étudient comment la marine fait évoluer sa politique de recrutement et développe ses partenariats avec le monde civil, pour maintenir sa visibilité et continuer à attirer chaque année 3 500 jeunes dans ses écoles de formation.
      Navy teams: young people on deck
      The French Navy is a relevant object of sociological research on the theme of young people in the military, both because of its size and its specificities. Its recruits are aged 33 years old on average and come from different social and academic backgrounds; they coexist and evolve in environments that are both closed and compartmentalised. Thanks to data and research produced internally, this article prevents the diversity of profiles and motivations of young men and women who are involved in this institution. The authors explore how, in order to maintain its visibility and continue to attract 3,500 young people to its training schools each year, the Navy is changing its recruitment policies and developing partnerships with civilian world.
    • Un mot d'ordre : « fidéliser » : Former et retenir les jeunes sous l'uniforme militaire - Mélanie Guillaume p. 89-110 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Dans le cadre d'un recrutement massifié et d'une politique de contractualisation généralisée mise en œuvre à la suite de la professionnalisation des armées à partir de 1996, l'institution militaire a constitué la question de la « fidélisation » de ses engagés volontaires en défi de première importance. Pour s'assurer de conserver dans ses rangs ses personnels les moins gradés, elle a redéfini ses modalités de formation autour d'un modèle pédagogique d'instruction, à même de prendre en compte leur hétérogénéité, en valorisant un apprentissage progressif et peu coercitif. La création de centres de formation ad hoc, ainsi que la conjugaison d'une emprise totale et d'un travail de différenciation des recrues sont par ailleurs des composantes essentielles de ce nouveau dispositif de formation.
      One objective: “loyalty”In the context of mass recruitment and a policy of generalised contractualization resulting from the professionalisation of the military from 1996, the institution has made the issue of its volunteers' “loyalty” an increasingly important objective. In order to keep low ranking personnel in service, it has redefined its approach to training around a pedagogic method able to take into account the heterogeneity of these soldiers, prioritizing progressive learning rather than coercion. The creation of ad hoc training centres and the combination of a holistic approach and differentiation of recruits are also essential components of this new training framework.
    • Un environnement militaire pour recadrer une jeunesse en décrochage : Enquête dans un dispositif EPIDE - Michel Ange Kounasso p. 111-126 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Les établissements publics d'insertion dans l'emploi (EPIDE) sont des dispositifs créés afin de favoriser le raccrochage scolaire de jeunes adultes (18 à 25 ans) ayant quitté prématurément le système scolaire sans avoir obtenu de diplômes ou qualifications. Le dispositif s'apparentant aux écoles de la deuxième chance a la particularité d'utiliser certaines composantes de la culture militaire dans le but de resocialiser les volontaires. Après avoir décrit le cadre singulier de ce dispositif, l'article analyse la manière dont les valeurs militaires participent à la resocialisation du volontaire. Les différentes données empiriques ayant permis de réaliser la recherche ont été collectées lors de temps d'observation de la vie quotidienne du centre, d'entretiens avec les professionnels du dispositif ainsi qu'avec des volontaires.
      A military framework to assist school dropouts
      Public institutions for job market integration (EPIDE) are programs created to help young people who dropped out of school (aged 18-25) before obtaining qualifications, return to formal education. The program is similar to second chance schools except that it uses certain aspects of military culture as a tool to re-socialize voluntary participants. The article begins by describing the specific framework of this program and goes on to analyse the ways in which military values contribute to the resocialization of participants. The different empirical data the study is based on were collected during a period of observation of everyday life at the centre, through interviews with the professionals involved in the program, and with its young participants.
  • Dossier : Armée/jeunesse : vocations, engagement et « deuxième chance »

    • Un contrat singulier avec l'armée : L'exemple des jeunes volontaires du régiment du service militaire adapté de la Martinique - Monique Milia Marie-Luce p. 127-142 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cet article analyse un dispositif spécifique à l'outre-mer, le service militaire adapté, qui allie depuis les années 1960 formations militaire et professionnelle, et s'insère depuis la suspension du service national dans les politiques publiques de soutien à l'activité des jeunes âgés de 18 à 25 ans peu ou pas qualifiés. Il montre le « choix », aussi bien de garçons que de filles, de devenir volontaires au régiment du service miliaire adapté de la Martinique (RSMA-M), ce qui fait d'eux des militaires au statut singulier. Il interroge les stratégies personnelles, mais aussi une institution très présente dans l'espace public présentée et perçue comme un moyen efficace de réaliser son insertion socioprofessionnelle sur la base du savoir-être et du savoir-faire.
      A specific contract with the Army
      This article analyses a program that is specific to the French overseas territories, known as adapted military service, which has combined socio-professional integration and military training since the 1960s. Since the suspension of national military service, this program has been a part of public policies for the integration of young people aged 18 to 25 who have little or no qualifications. It demonstrates the “choice” of both young men and women to become voluntary recruits in the Martinique Adapted Military Service Regiment (RSMA-M), which makes them servicemen and servicewomen with a specific status. It investigates their personal strategies, but also the institution that is very present in the public space, and which is presented and perceived as an effective way to accomplish one's socio-professional integration based on skills and knowledge.
  • Lectures