Contenu du sommaire : Éducation populaire : politisation et pratiques d'émancipation

Revue Agora débats/jeunesse Mir@bel
Numéro no 76, 2017/2
Titre du numéro Éducation populaire : politisation et pratiques d'émancipation
Texte intégral en ligne Accès réservé
  • L'inégal accès aux stages des jeunes en baccalauréat professionnel - Céline Dagot, Claudie Rey p. 7-21 accès libre avec résumé avec résumé en anglais
    La réalisation de stages en entreprise conditionne l'obtention du baccalauréat professionnel et mobilise des ressources spécifiques de la part des lycéens concernés, en majorité issus de milieux populaires. Le stage constitue à la fois un enjeu scolaire et un enjeu de professionnalisation. Cet article montre que si l'origine sociale, la densité des offres des entreprises locales et l'accompagnement par l'institution scolaire influencent l'accès et le maintien en stage, le rôle le plus significatif est joué par le réseau familial. Construite comme un support de relations informelles utilisées stratégiquement pour accéder aux entreprises, la mobilisation du réseau familial est une donnée primordiale. En revanche, son absence peut entraver le déroulement du parcours scolaire.
    Inequality in accessing internships for young people in vocational diplomas
    Obtaining the vocational baccalaureate diploma is conditional upon the completion of an internship, which requires the high-school students concerned, generally from working-class backgrounds, to mobilise specific resources. Internships are key, both to success at school and to professionalization. This article shows that although social background, the number of offers from local businesses and the accompaniment offered by the school institution all influence the access and continuation of the internship, the most significant role is played by the family network. Constructed as support-network of informal relations and used strategically to access businesses, the mobilization of the family network is fundamental. In contrast, the lack of such a network can hamper the progression of an individual's school career.
  • La démocratisation culturelle à petits pas : Les visées mi-scolaires mi-artistiques d'un orchestre à l'école - Frédérique Giraud p. 23-37 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
    L'auteure étudie un dispositif de démocratisation de l'enseignement des pratiques artistiques, l'Orchestre à l'école, déployé dans une école élémentaire d'un quartier défavorisé d'immigration dans une banlieue en fragilité sociale d'une grande ville française. Ce dispositif fait l'objet d'une valorisation intense de la part des élèves, sans pour autant que les objectifs inscrivant l'action dans la politique de démocratisation de la ville soient lisibles, homogènes chez tous les intervenants, ni toujours concrètement mis en œuvre. Ce paradoxe constitue le point névralgique permettant de comprendre l'ambivalence du dispositif entre exigences artistiques et scolaires.
    Baby steps in cultural democratisation
    The author studies a programme for the democratization of the teaching of artistic practices, the School Orchestra, implemented in a primary school in a disadvantaged neighbourhood with a high immigrant population, in a socially vulnerable area in a large French city. This programme is intensely valorised by the students, without the objectives situating the action within the town's policy of democratization being clear, homogenous among all participants, or even concretely implemented. This paradox is the crucial point enabling an understanding of the programme's ambivalence between artistic and educational requirements.
  • À l'école de la ville : Scolarité et socialisation urbaine des enfants : regards de parents - Clément Rivière p. 39-52 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
    Cet article s'appuie sur une enquête par entretiens conduite auprès de parents (n = 88) à Paris et à Milan pour mettre en lumière le rôle que joue l'institution scolaire dans le processus de socialisation urbaine des enfants. En explorant le volet urbain des effets socialisateurs de l'expérience scolaire, il montre notamment comment les choix scolaires des familles constituent l'un des ressorts de la différenciation sociale de la socialisation à la ville et au quartier, contribuant en dernière analyse à produire des inégalités entre les enfants.
    At the neighbourhood school
    This article draws on an interview-based study conducted among parents (n=88) in Paris and Milan, to shed light on the role of the school as an institution in the process of children's urban socialisation. In exploring the urban aspect of the socialising effects of school experience, it shows how families' choice of school constitutes a source of social differentiation in the socialisation to the town and the neighbourhood, and that this ultimately contributes to producing inequalities between children.
  • Dossier : Éducation populaire : politisation et pratiques d'émancipation

    • Introduction : Politiser l'éducation populaire, un « réenchantement » ? - Emmanuel de Lescure, Emmanuel Porte p. 53-63 accès réservé
    • Historiciser les pratiques pédagogiques d'éducation populaire - Léo Vennin p. 65-78 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cette contribution propose une mise en perspective sociohistorique des pratiques pédagogiques de l'éducation populaire à travers l'étude de deux associations majeures sur la période de l'après-guerre. Envisageant l'éducation populaire comme « lieu » historique de production et de circulation de savoirs pédagogiques, il s'agit d'appréhender son institutionnalisation à travers les pratiques plutôt que les structures. L'enjeu est de questionner la tension entre des pratiques de pédagogies actives qui se veulent souples et différenciées et le processus historique de l'institutionnalisation qui tend à durcir, homogénéiser et standardiser les méthodes d'un champ à l'épreuve de la professionnalisation.
      Historicizing pedagogical practices in popular education
      This contribution proposes a socio-historical perspective on pedagogical practices in popular education, through the study of two important associations of the post-war period. Considering popular education as a historical “site” for the production and circulation of pedagogical knowledge, it focuses on understanding its institutionalisation through practices rather than structures. The challenge is to question the tension between the practices of active pedagogies that aim to be flexible and differentiated, and the historical process of institutionalisation that tends to solidify, homogenise and standardise the methods used in a field undergoing professionalization.
    • L'éducation populaire, une voie féconde pour « démocratiser la démocratie » ? : L'exemple de la campagne politique sur l'école d'ATD Quart monde - Alex Roy p. 79-91 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      À l'heure où l'éducation populaire se questionne sur sa visée émancipatrice et de transformation sociale, l'étude ethnologique d'un de ses acteurs historiques – ATD (Agir tous pour la dignité) Quart monde – est pertinente. En effet, cette association qui lutte contre la pauvreté est l'un des artisans d'une démocratie communicative expérimentant des dispositifs qui visent une participation effective des « exclus » à la délibération. À partir d'un processus de double transformation des « exclus » et des « inclus », ATD Quart monde contribue ainsi à l'effort de « démocratisation de la démocratie ».
      Popular education, a fertile path for “democratizing democracy” ?
      At a time when popular education is questioning its goals in terms of emancipation and social transformation, the ethnological study of one of its historic actors – ATD Quart Monde (Agir pour tous pour la dignité du Quart monde – Action by all for the dignity of the Fourth World) – is relevant. Indeed, this association, which combats poverty, is one of the key actors in a communicative democracy experimenting with programmes that aim to support the effective participation in deliberation of those who are otherwise “excluded”. Based on the process of a dual transformation of the “excluded” and the “included”, ATD Quart Monde, thus contributes to the project of “democratising democracy”.
    • Politiser sa trajectoire, démocratiser les savoirs : La fabrique des « conférenciers gesticulants » - Nicolas Brusadelli p. 93-106 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Appréhendée par l'étude des sessions de formation qui y préparent, la pratique de la « conférence gesticulée » apparaît au croisement des champs théâtral, académique et militant. Les dispositifs qui constituent ces formations, dont les principes et les outils sont empruntés au monde de l'animation socioculturelle, enjoignent d'« incarner » les savoirs académiques pour en proposer un usage militant. Ce nouvel espace d'intermédiation culturelle, ouvert sous la bannière de l'éducation populaire, tend ainsi à faire exister celle-ci comme une entreprise de politisation issue des savoir-faire de l'animation.
      Politicizing one's trajectory, democratizing knowledge
      Studied through the training sessions that prepare performers for it, the practice of the “conférence gesticulée” or “performance lectures” are situated at the crossroads of the theatrical, academic and militant spheres. These training programmes, whose principles and tools are borrowed from the sphere of socio-cultural activities, insist on “incarnating” academic knowledge in order to propose a militant application. This new space of cultural intermediation, begun under the banner of popular education, also tends maintain the latter as an initiative for politicisation stemming from the techniques of socio-cultural activities.
    • Épreuve d'éducation populaire politique au Pavé : Retour critique sur une pratique de récits de vie - Alexia Morvan p. 107-118 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      L'éducation populaire politique désigne comme objet de recherche des pratiques consistant à s'instruire rigoureusement et collectivement dans les conflits de l'existence grâce à une pédagogie populaire. Le terrain d'étude est une des pratiques d'éducation populaire du Pavé, celle des récits de vie, qui tentait, en formation, un travail d'analyse et de mobilisation politique à partir d'évènements significatifs de l'existence des personnes, inscrits dans un contexte socio-historique. Au regard du concept de conscientisation, l'expérience révèle des limites en termes de cadres d'interprétation des situations conflictuelles, au détriment de la transformation sociale espérée.
      Political popular education trial at the popular education cooperative “Le Pavé”The research object of political popular education lies in the practices that consist in rigorously and collectively informing ourselves about the conflicts of existence through popular pedagogy. The fieldwork site is one of the popular education practices at the cooperative “Le Pavé”, specificallly the writing of life-histories. This training aimed to achieve both political mobilisation and analysis based on the significant events in the lives of participants, inscribed in a socio-historic context. In view of the concept of awareness, the experience shows the limits in terms of the frameworks for the interpretation of conflictual situations, to the detriment of the social transformation that was hoped for.
    • Faire du théâtre dans les cités : Retour sur la création d'une pièce où l'éducation populaire renoue avec ses visées d'émancipation - Samir Hadj Belgacem p. 119-136 accès réservé avec résumé avec résumé en anglais
      Cet article met en perspective une expérience originale de création théâtrale dans un centre social de la banlieue parisienne autour d'un collectif de femmes qui a joué des textes du sociologue Abdelmalek Sayad. Il montre comment ce projet d'éducation populaire par le théâtre a été rendu possible notamment en s'appuyant sur des pratiques qui renouent avec des perspectives émancipatrices. Le projet n'a néanmoins pas été mené jusqu'à son terme. La pièce a en effet rencontré des difficultés de diffusion en dehors de l'espace militant et local. Le projet politique de faire entendre publiquement la parole des immigrés n'a pas réussi à s'imposer dans le champ artistique légitime.
      Theatre in disadvantaged suburbs
      This article sheds light on a novel experience of dramatic creation, in a community centre in the suburbs around Paris. The project was based on a group of women who dramatized the texts of the sociologist Abdelmalek Sayad. It shows how the project of popular education through theatre was made possible particularly by relying on practices that reconnect with emancipatory perspectives. The project was not brought to its term however. The play encountered difficulties in being staged outside the local militant space. The political project of obtaining a public hearing for immigrants' voices was not able to establish itself in the legitimate artistic sphere.
  • Lectures